Par

[Tuto Vidéo] Influenceurs : comment créer son auto-entreprise ?

Dans la série Reech behind the scenes

En tant qu’Influenceur, Youtubeur, Facebookeur, Blogueur, Twittos, Instagrameur etc. vous êtes régulièrement sollicités par des marques pour rédiger des articles, tester des produits, réaliser une vidéo, faire de belles photos… et c’est plutôt chouette car vous êtes remplis de compétences variées !

Mais souvent, se pose la question de la déclaration de vos rémunérations et du statut d’auto-entrepreneur. Alors pour vous aider sur ce point, j’ai réalisé (après consultation auprès des différentes administrations), une petite vidéo pour vous expliquer comment acquérir rapidement et gratuitement votre statut d’auto-entrepreneur sur le portail officiel de l’auto-entrepreneur.

Que vous soyez inscrit sur Reech ou non (on sait que ça ne saurait tarder) ;-), vous réalisez peut être des partenariats sans contrepartie financière. Dans ce cas, la déclaration de votre statut d’auto-entrepreneur n’est pas forcément obligatoire.

De plus, si vos partenariats se résument uniquement à des rémunérations ponctuelles, il faut savoir que le gouvernement travaille depuis la fin de l’année dernière sur un seuil en dessous duquel les revenus perçus ne seraient pas imposables. Aucun statut ne serait en plus, requis.

Voici la vidéo :

Se déclarer c’est simple et Rapide !

Et voici une retranscription des points essentiels :

pour pour ceux qui préfèrent les livres à la télé :-)

Petites précisions avant de démarrer :

L’administration exige pour le statut d’auto-entrepreneur que le revenu du chiffre d’affaire prévisionnel ne dépasse pas 32 900 € HT. Il faut savoir aussi qu’en tant qu’influenceur, vous n’êtes ni commerçant, ni artisan, vous n’avez donc pas à vous immatriculer au Registre des Métiers ou au Registre des Commerces & Sociétés.

Sur la page de déclaration d’activité :

Pour déclarer votre domaine d’activité, l’administration conseille de choisir Internet et de préciser la nature de cette activité par Blogueur professionnel (Il n’y a pas de distinction particulière à faire pour les Youtubeurs, Facebookeur, Instagrameur, Twittos etc.).
En effet, en sélectionnant ce domaine et cette nature d’activité, vous serez automatiquement classé dans les activités libérales rattachée à la CIPAV pour le régime vieillesse.

Dans le volet 1 :

Si dans le passé, vous avez été gérant d’une SARL, ou travailleur indépendant, ou encore Président de SAS, etc. Il vous sera demandé de préciser  cela dans ce volet, en cochant la case adéquate.

Dans le volet 2 :

Vous renseignez vos données personnelles.

Petite précision : le statut d’auto-entrepreneur s’adresse aux personnes de tout âge.

Dans le volet 3 :

Vous renseignez votre lieu de travail. Souvent, en tant qu’Influenceur, vous êtes amené à travailler depuis chez vous. Au quel cas, l’administration vous conseille de mentionner que vous travaillez à votre adresse personnelle.

Par ailleurs, si vous avez pris un bureau ou si vous travaillez dans un espace de co-working, etc. L’administration conseille de préciser qu’il s’agit d’ une adresse professionnelle.

Dans le volet 4 :

La déclaration de votre statut d’auto-entrepreneur peut avoir lieu encore,  30 jours après le début de votre activité. Si par exemple, vous avez réalisé votre premier partenariat sur Reech, il y moins 30 jours, vous êtes toujours en mesure de déclarer les revenus qui ont été générés par celui-ci. Pour cela, il vous suffit d’anti-dater sur  formulaire.

Dans le volet 5 :

Dans ce volet vous êtes amené à préciser si votre conjoint participe ou non à l’activité de votre auto-entreprise (donc de votre blog, votre chaîne Youtube, de vos réseaux sociaux etc.).

Ici, il est important de savoir que, s’il s’agit d’un travail régulier avec rémunération ou partage des revenus, il va falloir choisir le statut de salarié ou de collaborateur au sein de votre activité.

Attention, cela peut impliquer des déclarations complémentaires, et le régime d’auto-entrepreneur n’est peut-être pas le plus adapté.

En revanche, si votre conjoint ne vous donne qu’un coup de main de temps en temps (logo, site internet), il n’est pas nécessaire de le préciser dans ce volet.

Dans le volet 6 :

En tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez bénéficier d’une aide à la création d’entreprise qui vous permet de bénéficier d’un taux forfaitaire minoré pendant un an.

Conditions d’éligibilité pour recevoir l’ACCRE.

  • Les personnes âgées de 18 ans et moins de 26 ans.
  • Les demandeurs d’emploi indemnisés ou susceptibles de l’être.
  • Les demandeurs d’emploi non indemnisés, ayant été inscrits 6 mois au cours des 18 derniers mois au Pôle emploi.
  • Les bénéficiaires de l’allocation temporaire d’attente.
  • Les bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique.
  • Les personnes de moins de 30 ans reconnues handicapées ou qui ne remplissent pas les conditions de durée d’activité antérieure pour ouvrir droit aux allocations chômage.
  • Les bénéficiaires du RSA, ou leur conjoint ou concubin.
  • Les salariés repreneurs de leur entreprise en difficulté – dans le cadre d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire.
  • Les titulaires d’un contrat d’appui au projet d’entreprise – Cape, s’ils remplissent l’une des conditions ci-­dessus.
  • Les bénéficiaires du complément de libre choix d’activité -allocation versée aux personnes qui interrompent totalement ou partiellement leur activité professionnelle pour s’occuper de leur enfant de moins de trois ans.

Si vous êtes éligibles voici le formulaire à télécharger et à remplir >> cerfa n°13584*02.

Il vous sera aussi demandé de préciser si vous souhaitez l’option EIRL (Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée). Il faut savoir que cette option permet de protéger votre patrimoine personnel d’une éventuelle faute de gestion commise dans le cadre de votre activité.

Attention, cette option implique des frais et des démarches supplémentaires !

Comme le risque est très limité pour votre activité d’influencer, l’administration nous a confirmé qu’il n’est pas forcément nécessaire d’opter pour cette option.

Dans le volet 7 :

Il vous est possible de choisir votre préférence de versement. Vous avez le choix en effet, entre un versement trimestriel ou un versement mensuel. Nous vous conseillons de choisir l’option avec laquelle vous êtes le plus à l’aise mais attention aux retards dans les déclarations !

Dans ce volet, vous précisez aussi les informations relatives aux organismes sociaux.

Voici deux cas fréquents qui vous concernent peut être: 

Vous êtes étudiant :

Si en plus de votre activité d’auto-entrepreneur, vous êtes étudiant, l’administration vous conseille de préciser dans Autre activité  en sélectionnant Autre que vous êtes étudiant. 

Pour la sélection de votre régime d’assurance maladie, préciser également en cochant Autre que vous être rattachés à une assurance maladie étudiante.

Vous êtes déjà salarié :

Si vous êtes déjà salarié, en plus de votre activité d’auto-entrepreneur, il faut que vous sélectionniez le régime général des salariés. Celui-ci concerne 4 personnes sur 5 en France.

Petite précision : en France, si votre conjoint n’est pas couvert par un régime d’assurance maladie, en l’occurrence s’il n’exerce aucune activité, il peut bénéficier d’une couverture par votre régime d’assurance maladie. Dans ce cas, il faut cocher oui et renseigner les informations du tableau. Vous pouvez aussi ajouter vos enfants à charge s’ils ne sont pas déjà couvert par un régime d’assurance maladie.

Dans le volet 8 :

Vous allez pouvoir opter pour l’option de versement libératoire ou non. Votre choix va dépendre notamment de votre revenu fiscal de référence (chiffre d’affaires prévisionnels de votre auto-entreprise), mais aussi de vos autres revenus éventuels (salaires notamment).

En optant pour cette option, vous paierez l’impôt sur le revenu en même temps que vos cotisations, en pourcentage de votre chiffre d’affaires, et non lors de la déclaration annuelle de l’impôt sur le revenu. Dans certains cas, c’est plus intéressant (lorsque vos revenus sont importants), dans d’autres cas, ça l’est moins (lorsque vos revenus sont plus faibles, voire non-imposables, etc.).

Nous vous proposons de faire une simulation pour savoir quelle est l’option la plus avantageuse pour vous ici.

Dans le volet 10 :

(Il manque le volet 9 sur le formulaire) 😉

Apportez des informations complémentaires peut permettre à l’administration de vous contacter plus facilement, notamment s’il y a des points à approfondir sur votre situation.

Dans le volet 11 :

Certifiez simplement l’ensemble des informations renseignées et envoyez votre pièce d’identité préalablement numérisée au format suivant avec la mention :

J’atteste sur l’honneur que la copie de cette pièce d’identité est conforme à l’original. 

Carte d'identité scannée

Pour scanner votre carte d’identité nous avons trouvé deux applications gratuites : sur iPhone et sur Android. Elles sont simples d’utilisation.

Alors si vous n’êtes pas encore inscrit sur Reech et que vous êtes un influencer, Pauline vous donne rendez-vous sur notre plateforme. Vous pouvez aussi nous retrouver sur : FacebookTwitterInstagram.

 Excellente journée à tous !

Vous avez aimé ? Partagez :

One Response to [Tuto Vidéo] Influenceurs : comment créer son auto-entreprise ?

  1. Bonjour… Article très complet. je souhaitais notamment des informations a
    ce sujet. Bon courage!