Par

Interview de Carnet quotidien

Dans la série Il était une fois un Influenceur

Bonjour à tous,

Les vacances arrivent à grands pas pour certains mais on garde le rythme chez Reech avec l’#InterviewDuMercredi ! Aujourd’hui c’est Solène, passionnée de rédaction, de danse et de mode qui est sous les projecteurs :-)

Alors qui est Solène ?

IMG_7513

Quelle est ta fréquence de publication ? Combien d’articles écris-tu en moyenne par semaine ?

Généralement je publie un article tous les deux jours. Tous les dimanches ma fameuse revue de la semaine qui plait beaucoup sur le blog (une revue d’actualités sur différents thèmes : beauté, mode, environnement, sport, événements…). Mais en cette période de mémoire et d’examens de fin d’année, je m’en suis tenue à deux publications par semaine ce qui n’est pas plus mal en terme de régularité. 

Capture d’écran 2017-07-05 à 21.01.49

Selon toi, comment devient-on influenceur professionnel ?

Je pense qu’il faut tout d’abord savoir à quel type de public on veut s’adresser. Et à partir du moment où l’on a des retours et une certaine communauté qui nous suit avec régularité, on peut être considéré comme influenceur. Et influenceur professionnel, surement quand on est démarché par des marques de par notre influence justement.

Capture d'écran 2017-07-10 18.27.08

Peux-tu citer 5 influenceurs qui t’inspirent ?

Il ne se passe pas un jour sans que je regarde les réseaux de NoholitaMegan Vlt, JunesistyFive, Luffyyy et La vie en Lucie.

Quel serait ton partenariat idéal ?

Hum, je dirais avec la marque de prêt à porter Mango. Je suis une grande fan de cette marque, quand je rentre danse ce magasin ou que je regarde leur e-shop, je suis certaine de trouver ce qui me convient. Je serais ravie de pouvoir mettre en avant leur marque à travers différents looks.

________________________

Merci pour ces découvertes !

Retrouvez Solène sur :

Et si vous avez loupé les dernières interviews, faites un tour sur notre chaîne Youtube.

Bonne journée !

Vous avez aimé ? Partagez :

Les commentaires sont clos