Le Netflix de l'éducation SchoolMouv capitalise sur les influenceurs

Le 25 mars 2021
Par Caroline MATZ

Interview de Chrystelle Roy, Responsable Communication, SchoolMouv

  • Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Chrystelle Roy, Responsable Communication chez SchoolMouv depuis 2 ans. SchoolMouv est une solution d’accompagnement pédagogique en ligne pour les collégiens et les lycéens. 

Je travaille au quotidien au développement de la notoriété et de l’image de la marque. Cela comprend bien sûr la stratégie d’Influence, devenue si incontournable, que nos actions en la matière représentent 90% de notre budget Communication.

  • Quelle est la genèse de SchoolMouv et qui sont vos cibles de communication ?

SchoolMouv existe depuis 2015.

Lorsqu’il était élève, et au moment  de ses révisions pour le bac, notre fondateur n’avait pas nécessairement les moyens de recourir au soutien scolaire et a cherché des vidéos et autres solutions pouvant l’aider à réviser… qu’il n’a pas trouvé.

Après ses études, il a donc créé SchoolMouv, ou le “Netflix de l’éducation” : une solution qui permet aux collégiens et aux lycéens de travailler autour de leur programme scolaire, dans toutes les matières, et de la manière qui leur convient. 

L’objectif de SchoolMouv est de redonner aux élèves l’envie d’apprendre et de réviser.
L’entreprise, basée à Toulouse, compte désormais 50 personnes.

  • À quel moment avez-vous décidé de collaborer avec des influenceurs, et pourquoi ?

Pour mettre les projecteurs sur SchoolMouv auprès des collégiens et des lycéens, nous avons mené une première campagne en janvier 2018 aux côtés de Youtubeurs ayant des communautés importantes : Tibo Inshape et Mac Fly et Carlito. A ce moment-là, on avait constaté que nos élèves consommaient beaucoup de vidéos sur Youtube. 

Nous avons laissé à ces créateurs carte blanche pour réaliser un contenu présentant SchoolMouv, ce qui a été payant, tant sur le contenu (une chanson humoristique pour Mac Fly et Carlito) que sur les effets de cette campagne : immédiats !
Après avoir constaté un pic d’inscriptions et de discussions autour de notre marque, nous avons souhaité structurer notre stratégie d’influence et mener régulièrement des actions aux côtés de créateurs de contenu largement suivis par nos élèves.

  • Comment s'intègre le Marketing d'Influence dans votre stratégie de communication globale ? 

L’Influence est aujourd’hui au cœur de notre stratégie. Nous sollicitons des influenceurs autour des temps forts de l’entreprise, comme des temps “secondaires”, pour maintenir la visibilité de SchoolMouv auprès de nos élèves. 

L’influence est devenue si essentielle qu’elle représente aujourd’hui 90% de notre budget communication !

 

  • Avec quelle typologie d'influenceurs collaborez-vous ? 

Pour renforcer notre notoriété auprès des collégiens et des lycéens, nous ciblons plutôt des créateurs qui ont fait de Youtube leur terrain de jeu, et qui proposent des contenus humoristiques, décalés, qui parlent aux jeunes. 

Il s’agit plutôt de top influenceurs, ayant plus d’1 million d’abonnés à leurs chaînes. Nous préférons capitaliser sur un influenceur qui réalisera une vidéo impactante plutôt que d’en solliciter des dizaines : cela permet une collaboration de proximité, et est un réel gain de temps pour nous.
En parallèle, nous menons également des actions auprès de blogueurs et d’instagrameurs élèves et parents d’élèves, afin de leur faire découvrir la solution pédagogique qui peut accompagner les révisions de leurs enfants. Depuis peu, nous avons également investi TikTok, réseau que les jeunes affectionnent. 

 

France 24 a consacré un reportage aux influenceurs et aux marques
qui collaborent avec eux. Découvrez l'interview de SchoolMouv !


  • Vous avez récemment adopté une solution technologique (la nôtre!) qui vous permet de gérer vos propres campagnes d’influence : qu’est-ce que ça a changé dans votre organisation ? 

Avant d’adopter la solution, pour identifier les youtubeurs qu’ils apprécient, nous réalisions des sondages auprès de nos élèves et nous sollicitions ensuite ceux qui étaient le plus mentionnés dans leurs réponses. Sur Instagram, les recherches se faisaient de manière artisanale, par mots-clés. C’était super chronophage et nous devions nous fier à notre instinct plus qu’à autre chose…

Pour aller plus loin dans notre stratégie sans y passer le temps jusque-là alloué à la recherche des bons profils et le suivi des résultats, nous avons décidé d’adopter une solution technologique. Reech influence Cloud proposait toutes les fonctionnalités dont nous avions besoin, et d’autres que l’on ne connaissait pas comme la possibilité d’amplifier les contenus d’influenceurs. 

Depuis, on utilise l’outil tous les jours pour nos recherches, pour préparer nos prochaines campagnes. On est bien plus précis dans la sélection d’influenceurs grâce à la recherche multi-critères qui nous permet de chercher des profils par taille de communauté, par réseau, par nombre de vues, etc. Grâce à ça, on est beaucoup plus sûrs de nos choix, on est plus rassurés sur leur légitimité et on rationalise notre budget. Quatre opérations Youtube sont déjà prévues pour cette année !

  • Comment vous y prenez-vous pour lancer une campagne ?

Suivant les réseaux sociaux où on veut travailler, on identifie les profils, on sollicite l’influenceur, on voit avec lui si on peut tomber d 'accord sur un budget, on pitch l’influenceur sur notre intention et on voit ce qu’il peut nous proposer.

On ne donne pas de script : on les considère comme des créateurs avec qui on choisit de travailler justement parce qu’ils ont leur univers. Il n’est pas question d’imposer un contenu ou des consignes trop strictes. Ce qui est intéressant en leur laissant cette marge de manœuvre, c’est qu’ils ont un oeil extérieur et proposent des contenus auxquels on n’aurait pas pensé : des jeux, des quizz, des chansons. Ça s'intègre très bien dans leur ligne éditoriale et ça plait à leur audience. 

  • Quels KPIs suivez-vous particulièrement et plus généralement, comment déterminez-vous le succès de vos campagnes ? 

Nous observons l’impact de ces contenus sur le nombre d’inscriptions et la prise d’abonnements. 

Une fois en ligne, et selon les types de contenus produits, on évalue les performances.
Sur Youtube, on sait que l’impact est assez instantané : on peut observer un pic sur le nombre d’inscriptions très rapidement. On y est attentif les 7 premiers jours et on fait le bilan au bout d’un mois. Sur Instagram, ce qui est plus compliqué, c’est que certains formats ne sont pas trackables. Alors on test des choses, pour voir quels sont les formats qui plaisent le plus à notre audience. 

  • Suivez-vous des entreprises que vous trouvez inspirantes dans leur stratégie d'influence ?

Je suis beaucoup ce que fait Cheers & Petit Bateau, deux marques qui, selon moi, manient super bien les codes, dans le respect de leurs univers, de celui des créateurs qu’ils sollicitent. 

A contrario, je ne suis pas convaincue par la stratégie d’omniprésence de certaines marques. Cela peut lasser l’audience : c’est tout ce qu’on souhaite éviter !

 

 

Suivez la performance de vos compagnes en temps réels,

présentez des informations concrètes, quanti et quali à vos clients ; Mettez en avant les KPIs de vos campagne en bref : ancrez votre stratégie d’Influence dans le concret.

Ne passez pas à côté de nos actualités !

Découvrez nos actualités, nos offres d’emploi, les coulisses de Reech, les articles qui parlent de nous et inscrivez-vous à nos prochaines conférences.

Suivez nous sur Linkedin
/fr/blog/schoolmouv-capitalise-sur-linfluence-marketing