Image (8)

Tout savoir pour mener à bien vos campagnes

Découvrez les fiches pratiques de l'influence marketing
Télécharger

6 pièges à éviter dans vos campagnes d’influence marketing

Le 27 janvier 2022
Par Candice COLLOMB

Les erreurs à ne pas faire dans vos campagnes d’influence marketing

 

Le marketing d’influence n’est pas une science exacte, mais il existe quelques pièges que nous observons régulièrement et qui pourraient être facilement évités.  Une fois ces derniers identifiés, vous mettrez toutes les chances de votre côté afin de réussir votre campagne d'influence. 

 

Piège n°1 : sélectionner des influenceurs avant d'avoir fixé vos objectifs de campagne

Vous connaissez surement cette situation où l'idée d'utiliser l'influence marketing arrive sur la table et où des noms d'influenceurs commencent à voler dans tous les sens : "Ca serait pas mal de faire appel à XXX parce qu'elle a 1 million de followers sur Instagram" ou "J'ai entendu que c'était mieux d'utiliser des influenceurs TikTok donc oublions Instagram".

Vous aurez probablement d'autres phrases du type en lisant ces lignes. Oubliez toutes ces injonctions qui mettent clairement la charrue avant les boeufs.

Avant de savoir quel influenceur sélectionner et sur quels réseaux, il est IMPÉRATIF de définir clairement votre mécanique de campagne et vos objectifs. Pourquoi ? Et bien pour pouvoir piloter et maîtriser le ROI de votre campagne d'influence

Une fois vos objectifs et KPI's associés définis, questionnez-vous sur le contenu que vous aimeriez voir créé par le(s) influenceur(s) : organiser une visite d’usine ? Tester un produit ? Concevoir une prise de parole percutante ? Promouvoir un jeu concours voire lancer un mouvement ?

L’histoire que l’on souhaite raconter peut prendre de multiples formes en marketing d’influence. Alors avant de sélectionner vos influenceurs, pensez à bien définir la mécanique globale.

 

Piège n°2 : ignorer l'environnement concurrentiel

La concurrence peut vous faire gagner un temps précieux. Non seulement elle peut vous aider à trouver les meilleurs influenceurs pour votre campagne mais elle peut aussi vous inspirer sur le format des contenus créés. 

Réfléchissez également aux médias et aux réseaux sociaux les plus utilisés par vos cibles ou sur lesquels se positionnent vos concurrents. Cela vous permettra d'identifier plusieurs typologies d’influenceurs, plutôt qu’un seul profil ce qui pourrait vous limiter : gardez en tête que certains influenceurs ne seront pas disponibles ou intéressés par le partenariat que vous leur proposerez.

Des outils de veille data driven existent pour vous aider dans cette étape. Ils permettent de remonter les publications de votre marque, celles de vos concurrents et des influenceurs qui les mentionnent. « Les temps ont changé : désormais tout le monde fait de l’influence », explique Guillaume Doki-Thonon, CEO et cofondateur de Reech. « Il est par conséquent indispensable pour une marque d’analyser son écosystème pour prendre du recul afin de faire les meilleurs choix sur le dispositif à employer. »

 

Piège n°3 : ne pas analyser les données des influenceurs 

Le choix de l’influenceur est motivé par différents types de données essentielles, comme la taille de la communauté, leur profil socio-économique, leurs centres d’intérêt, leur taux d’engagement, etc.

L’annonceur doit chercher à s’entourer de la data la plus exhaustive possible pour être en mesure de « qualifier » l’influenceur pressenti. Cela permet d’entrer plus dans les détails sur, par exemple, leur fréquence de publication, les types d’interactions qu’ils ont avec leurs communautés, leurs performances sur des campagnes précédentes.

Même si les réseaux sociaux durcissent leur contrôle, il est tout de même encore possible d'acheter facilement des followers pour faire grandir les audiences et ainsi monétiser des audiences fantômes qui ne rapportent aucun résultat pour les annonceurs.

L’annonceur a donc intérêt à utiliser des outils lui permettant d'observer, de tester et d'attribuer des scores d’authenticité aux influenceurs, faisant la part entre les vrais et les faux abonnés. 

 

Piège n°4 : oublier de cadrer la collaboration avec un contrat 

Si le principe même du marketing d’influence est de s’appuyer sur les talents de l’influenceur, voire dans de nombreux cas de laisser libre cours à son imagination, rien ne doit se faire sans que ce soit prévu noir sur blanc. Cela favorise l’échange en amont et limite les mauvaises surprises pour tous, y compris pour l’influenceur. 

Mettez tout par écrit dans un contrat pour cerner et anticiper le mieux possible les contours de la collaboration : nombre et formats des livrables, période et durée des publications, cession de droits, amplification (quand on réutilise les contenus dans le cadre de campagnes payantes), rémunération, etc. Nous avons d'ailleurs créé une fiche pratique sur ce sujet.

Gérant entre 1 000 et 1 200 contrats chaque mois, les agences spécialisées en marketing d’influence disposent d'une expérience solide pour pouvoir vous accompagner dans cette étape.  

 

Piège n°5 : passer outre les règles publicitaires, valables aussi en influence

En influence comme ailleurs, les marques, leurs prestataires et partenaires sont tenus de respecter un socle de règles assurant une communication responsable et une publicité saine et loyale. Ces règles créées par les professionnels pour les professionnels sont promues par l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP).

Quand un influenceur prend la parole pour le compte d’une marque, cette collaboration commerciale doit être portée à la connaissance du public de manière explicite et instantanée. Les chiffres prouvent que cette mention n’affecte pas le taux d’engagement des contenus.

De plus, il existe de nombreuses particularités qui dépendent du secteur de vos marque. N'hésitez pas à consulter et contacter l'ARPP pour vérifier que vos campagnes restent dans les clous. 

L'ARPP est extrêmement ferme, notamment lorsque des mineurs font partie des dispositifs de publicités. Guillaume Doki-Thonon, CEO de Reech avait fait un post sur Linkedin à ce sujet.

 

Piège n°6 : faire toujours la même chose

Une règle d’or du marketing d’influence, c’est l’importance de faire appel à une pluralité d’influenceurs. Cette règle est pourtant très souvent négligée par les marques, de plus en plus habituées à activer leurs campagnes avec toujours les mêmes influenceurs.

Pour Guillaume Doki-Thonon, CEO et cofondateur de Reech, c’est une erreur de rester concentré sur les mêmes influenceurs.

« Les gens aiment l’influence parce qu’elle est plurielle. Rester concentré sur toujours les mêmes équivaut à faire de la publicité classique, qui consiste à se limiter à un nombre restreint de canaux. »

Non seulement la marque limite le nombre et la variété de ses audiences mais elle contribue aussi à faire grimper les prix du marketing d’influence. Le fait qu’une marque ait identifié et mis en place un petit cercle d’ambassadeurs ne l’empêche pas d’aller en chercher de nouveaux, bien au contraire. 

 

Pour aller plus loin, découvrez les fiches pratiques de l'Influence Marketing et retenez l'essentiel pour mener à bien vos campagnes!

 

Besoin d'être accompagné par des experts ?

 

picto

Fiches pratiques

12 fiches pour élaborer et suivre vos campagnes d'influence marketing

Télécharger
A propos de l'auteur

Candice COLLOMB

Senior Communications Manager

Suivez la performance de vos compagnes en temps réels,

présentez des informations concrètes, quanti et quali à vos clients ; Mettez en avant les KPIs de vos campagne en bref : ancrez votre stratégie d’Influence dans le concret.

Ne passez pas à côté de nos actualités !

Découvrez nos actualités, nos offres d’emploi, les coulisses de Reech, les articles qui parlent de nous et inscrivez-vous à nos prochaines conférences.

Suivez nous sur Linkedin
/fr/blog/blog/6-pieges-eviter-campagnes-influence-marketing