loik-marras-6HB5JAteUxU-unsplash

Par

Comment Mapstr s’est intégré à une campagne d’influence visant à renforcer l’attractivité de la destination Bretagne ?

Dans la série L'influence Marketing en pratique

Beaucoup de jeunes actifs parisiens et d’Ile-de-France connaissent peu la Bretagne voire, ont une vision erronée de celle-ci. Souhaitant valoriser l’image de la Région et renforcer l’attractivité de la destination auprès de ces jeunes urbains, le Comité Régional Tourisme Bretagne (CRT) a choisi Reech pour l’accompagner dans la définition et le déploiement d’une mécanique d’influence. 8 influenceurs ont été impliqués dans cette campagne inédite ET Reech et Mapstr se sont alliés pour dresser la carte Tourisme Bretagne, la première carte entièrement enrichie des bonnes adresses des habitants d’une région.

Capture d’écran 2020-09-22 à 10.09.41

DECOUVRIR LE CAS CLIENT

 

Ce type d’opération, Mapstr entend le reproduire au profit d’autres régions, d’autres destinations et même en faveur des marques qui veulent exprimer leurs valeurs à travers leurs recommandations d’adresses.
Interview d’Arnaud Verdier, Head of Operations chez Mapstr.

mapstr_logo_color

Arnaud, peux-tu nous présenter Mapstr et nous parler des usages de l’app ? 

Mapstr est un réseau social français de partage de bonnes adresses. Il permet gratuitement et simplement d’enregistrer toutes ses adresses préférées sur une carte et d’accéder à celles des personnes en qui on a confiance. J’entends par “personnes de confiance” : ses proches, ses collègues, des influenceurs que l’on suit déjà sur d’autres réseaux sociaux, etc. 

Les utilisateurs de Mapstr sont des épicuriens, des bons vivants en quête de bonnes adresses à découvrir dans leur ville ou lorsqu’ils voyagent. Grâce à l’application, ils peuvent enregistrer toutes les adresses qu’ils ont testé et qu’ils recommandent à leur entourage, ou se dresser une liste de lieux à explorer durant un séjour ou autour de leur bureau par exemple. Mapstr tend à leur éviter d’aller chercher sur internet des heures LE restau où ils iront ce week-end. Mapstr est un réseau social encore très parisien mais qui a vocation de devenir la référence du “bouche à oreille 2.0” dans toutes les grandes villes du monde.

Reech a sollicité Mapstr pour répondre aux besoins du CRT Bretagne, quelle est la genèse de l’histoire ? 

De nombreuses agences et autres organisations nous sollicitent régulièrement pour venir leur pitcher Mapstr afin de mieux comprendre les synergies possibles. Le plus souvent, quand une collaboration est envisagée, on attend de Mapstr que l’on préconise, à la manière d’une agence, une mécanique bien ficelée, ce qui dépasse l’accompagnement que l’on souhaite donner. La spécificité de Reech, c’est qu’ils nous ont sollicité en ayant déjà défini un dispositif précis dans le cadre de leur collaboration avec le CRT Bretagne.
Je dois avouer que nous n’avions jamais pensé à une telle mécanique et que nous avons été à la fois bluffé et séduits par ce projet. C’est PILE le type de collaboration que nous avons envie de développer.

Reech a sollicité 5 influenceurs bretons fiers de leur Région, qui ont appelé leurs communautés respectives – sur Instagram – à partager leurs bonnes adresses afin de dessiner la première carte Mapstr entièrement enrichies d’adresses d’habitants locaux. Comme le CRT souhaitait renforcer l’attractivité de la destination Bretagne auprès des Parisiens, Reech a ensuite sollicité 3 influenceuses Instagram ayant une audience à Paris pour être le relais de cette première initiative. Ce mix influence – Instagram – influenceurs – Mapstr est super. Nous sommes intervenus en conseil sur la création de la carte. Sur d’autres campagnes nous pouvons également accompagner nos clients sur la communication auprès des utilisateurs Mapstr, cela favorise la conversion.

Quant à l’équipe Reech, elle est très dynamique et super curieuse. En plus de nous avoir sollicité avec une mécanique intelligente, le suivi a été très pro, à tous les niveaux. 

Screen_CRT_Bretagne_2 (1)

 

D’ailleurs, comment Mapstr se positionne vis-à-vis de l’Influence ?

On réalise que les utilisateurs Mapstr sont déjà des influenceurs dans leurs cercles d’amis, et ils peuvent devenir influenceur tout court sur le réseau. Parmi les utilisateurs, il y a également des influenceurs « connus », essentiellement Food et Voyage, qui recommandent leurs adresses sur Instagram et les ajoutent à leur Mapstr. C’est intéressant car ils ramènent leur communauté Insta sur Mapstr. En revanche, on observe pas encore de profils d’influenceurs émergents sur le réseau, ça va venir. Nous réfléchissons en ce moment à proposer aux nouveaux inscrits de Mapstr des recommandations de “super profils” d’utilisateurs dans leur ville.

Quels sont les temps forts de Mapstr sur les prochains mois ? 

Pendant le confinement, on s’est dit qu’il fallait contacter tous les acteurs publics. On avait essayé de le faire il y a quelques mois mais on avait senti peu de réceptivité. Aujourd’hui, on se rend compte qu’il y a plus d’ouverture, plus de demandes de rendez-vous de la part des collectivités, des offices de tourisme, etc. On aimerait vraiment que Mapstr devienne indispensable à la communication de ces acteurs : cartographier des territoires via les bonnes adresses renforce l’attractivité d’une région et facilite les visites touristiques. C’est pratique de passer par Mapstr : en investissant du temps, on peut créer une carte sympa. Puis c’est un réseau social français : cocorico ! 

En parallèle, on aimerait développer des partenariats avec les marques et les lieux (hôtels, restaurants, centres de loisirs, musées, etc). Ils peuvent en effet passer par Mapstr pour annoncer une ouverture d’établissement, un changement de carte, une actualité forte. Toutes les personnes qui ont enregistré l’adresse (et qui donc, la recommandent) reçoivent l’info : ça vaut le coup. C’est beaucoup plus ciblé qu’une communication sur Insta ou Facebook par exemple.

Concernant les marques, toutes celles qui ont des valeurs fortes peuvent le traduire en proposant leur sélection de lieux. Si Nike veut faire une carte de tous les lieux pour faire du sport à Paris, par exemple, elle ne prend pas de risque : ça plaira à la communauté d’aficionados de la marque. C’est pareil pour les assos ou marques vegan qui veulent indiquer à leur communauté les adresses correspondant à leurs habitudes ou idéaux. En plus, nous avons lancé les cartes collaboratives, qui permettent aux marques de laisser leur communauté participer à la création d’une carte. Quand une marque fait contribuer la communauté, l’engagement et l’attachement à la marque est encore plus fort !

 

Capture d’écran 2020-09-22 à 10.09.41

CAS CLIENT

Vous avez aimé ? Partagez :

Les commentaires sont clos