IMG_9313

Par

Les KPIS du marketing d’influence – Workshop by Reech

Dans la série Workshop by Reech

 

⌛ Temps de lecture : 5 min

Workshop by Reech

 

Impulsés en août 2019, les workshops by Reech sont des rencontres mensuelles organisées pour les créateurs de contenu autour d’une thématique précise afin d’accompagner les influenceurs dans leur quotidien et leur professionnalisation.

Le 6ème rendez-vous se tenait jeudi 5 mars dernier et réunissait Elliot (elliot.aubin), Eve (minireyve), Alexia (lovingl_y), Marie (marie_cay), Herve (herve_in_paris), Laure (copinesdebonsplans),  Clémence (Fautosh), Aure (pazapah), Dafa (poplyve), Anthony (anthonydacci_), Naima (lesbonsplansdenaima.fr), Mathieu (encompagniedurenard) et Stéfy (stefy_n)  autour de généreux cafés afin de décrypter les différents KPIS du marketing d’influence. 

Lovingly

L’occasion de partager auprès des créateurs de contenus les outils utilisés avec les acteurs de la communication pour rationaliser leurs actions en matière de marketing d’influence.
Objectif : permettre aux créateurs d’intégrer au mieux les campagnes auxquelles ils prennent part et les enjeux de ces dernières.

La définition des KPIs

Commençons par le commencement en définissons le KPI, Key Performance Indicator, ou encore « Indicateur Clef de Performance ». Ce sigle, peu utilisé au quotidien par « le commun des mortels », permet tout simplement de mesurer les résultats d’actions menées et d’analyser celles-ci par rapport aux objectifs initiaux.

En effet, comme évoqué dans notre dernier article, toute bonne campagne de marketing d’influence commence par la définition d’objectifs. Ces derniers peuvent être :

  • de notoriété : c’est à dire, de faire connaître la marque,
  • de considération, autrement dit, envisager la marque comme un choix possible
  • de préférence de marque : choisir la marque au lieu de ses concurrents
  • d’intention d’achat: prendre la décision d’acheter le produit

Capture d’écran 2020-03-12 à 10.34.36

Une fois ces derniers déterminés, on pourra définir les KPIs à suivre en conséquence, ainsi comme évoqué dans le schéma ci-dessus, la notoriété sera évaluée par la mesure des tailles de communautés, des impressions, des vues et de la portée, tandis que la considération, de son côté, se mesurera avec les engagements. Les abonnements permettront de mesurer la préférence de marque, l’intention d’achat s’exprimera par le trafic et les ventes.

L’engagement reste l’indicateur central du marketing d’influence puisque ce dernier permet de mesurer l’intérêt de la communauté du créateur de contenu pour le contenu en question. Si le volume d’engagements est utile, il conviendra également d’évaluer la qualité de ce dernier : en effet, un like n’aura pas la même valeur qu’un commentaire ou qu’un partage.

Au delà de l’engagement, d’autres KPIs sont pris en compte. On notera que la taille des communautés, donnée publique, ne présente désormais pour seul intérêt que la classification des catégories de créateurs de contenu: Top Tail, Mid Tail et Long Tail encore appelés Macro, Mid, Micro et Nano Influenceurs.

Les impressions, soit le nombre d’affichages d’une publication, représentent le premier indicateur permettant de mesurer la visibilité et l’impact sur la notoriété. Elles sont affichées sur Facebook et Youtube, et estimées ou déclaratives sur Instagram. On les associera à la portée et aux répétitions puisqu’à qualité égale, plus une campagne est vue, plus cette dernière a de chances d’être mémorisée.

La portée correspond au nombre de personnes uniques ayant vu une publication. Elle permet de calculer la répétition qui de son côté correspond au ration Impressions/Portée.  On notera lors des rapports de fin de campagnes qu’il n’est pas juste de cumuler les portées de plusieurs publications / créateurs de contenu car il est impossible de dissocier les audiences et donc d’être en mesure de savoir si un abonné ne suit pas les différents comptes.

Le nombre de nouveaux abonnements au compte de la marque pendant la campagne est un indicateur incontournable à suivre si la préférence de marque est un des objectifs. Il sera cependant nécessaire de veiller à ce que cette augmentation ne soit pas due à un jeu concours.

La quantification du trafic (nombre de visites sur un site cible) généré par une campagne permet d’illustrer une prise d’information ou une intention d’achat, ce KPI s’obtient généralement via deux méthodes: un lien tracké, ou avec les outils de tracking mis à disposition par les différents réseaux sociaux.

Enfin, le dernier KPI, le volume des ventes générées par un influenceur, permet théoriquement de déterminer le Chiffre d’affaires et donc le Retour Sur Investissement ou ROI réel de la campagne. Il est à analyser avec recul car 76% des ventes générées par l’influence se réalisent post-campagne et ne sont donc pas comptabilisées. En général ce dernier est calculé de deux façons: via un code promo unique et personnalisé, ou via un pixel de tracking sur le site de la marque.

Workshop by Reech - Les KPIs du marking d'Influence

 

Vous êtes créateur de contenu et intéressé par les Workshops by Reech?
Contactez moi par email ici:  candice@reech.com! 

 

 

Vous avez aimé ? Partagez :

Les commentaires sont clos